Liam Gallagher, chanteur de tempérament du groupe Oasis, a reconnu ses torts ce week-end devant une juridiction munichoise concernant une affaire de baston, qui le condamna à verser la modique somme de 49 000 euros. L’affaire remonte à décembre 2002 et implique le chanteur, son batteur et plusieurs personnes de l’entourage du groupe. Les malheureux s’étaient retrouvés au coeur d’une attaque surprise, se soldant par 2 dents en moins pour le chanteur et quelques coups au visage d’un représentant des forces de l’ordre.

L’incident les avait contraint d’annuler les dates de leur tournée dans tout le pays. Le célèbre frontman a été condamné à verser 569 euros au policier qu’il n’avait pas épargné, ainsi que 17 000 euros de dommages et intérêts à la discothèque. Le delta reviendra à plusieurs associations caritatives munichoise. L’homme qui édenta Liam sera jugé prochainement.