Alors que « Heathen Chemistry » déboule dans les shops depuis aujourd’hui ( 7ème ou 6ème des ventes d’ Amazone.fr pour le moment . ) en France comme partout ailleurs , force est de constater que les critiques qui ont affluées jusqu’ici reflètent bien l’ image de ce groupe tant décrié, détesté comme adoré par le public. D’ une part, les critiques de Q, Inrocks, Mojo , Télérama etc . détruisent le groupe, décidés d’ en finir à jamais , au pont de perdre toute crédibilité dans leurs critiques versant souvent dans une subjectivité puérile odieuse , des attaques en chaîne dénuées de tout fondement objectif , ne pesant même pas le pour et le contre de la nouvelle livraison mancunienne . dommage , et surtout triste pour une vocation qui se dit critique certes , mais qui perd tout professionnalisme et toute déontologie . Certes , cet album n’est pas exempt de tout reproche mais le blitzkrieg lancé par certains quotidiens sent le coup monté , c’est à dire l’ adhésion au concept!

« encensons puis détruisons le groupe en question » .

En revanche , Rock’n Folk , le NME , Le Parisien , Rocksound , RTL 2 ,FR2 , Sunday Times ,

Telegraph etc .vantent le retour d’ Oasis à ce qu’ils surent faire de mieux avant 1997 : mélodies sucrées , compositions certes non originales ni expérimentales mais calibrées parfaitement pour séduire un public qui se reconnaît dans des hymnes simples mais enjoués . La plupart de ces magazines aveint été déçus par le précédent opus , et se réjouissent à nouveau de cette fraîcheur retrouvée . Merci .

La semaine derrière sur Oui Fm , Ian Zitouni avait rencontré Noel : celui-çi a reconnu être plus épanoui , plus serein face à l’ avenir et plus enthousiaste avec son groupe . Pour Noel , que le groupe vende 1 ou 20 millions d’ albums avec « Heathen Chemistry » , cela lui importe peu dès lors qu’il sache s’ amuser en live . Récemment sur Radio 1 , les deux frères ont prédit la fin du groupe avec un album phénoménal pour couronner leur carrière , que cela prenne 1 , 2 ou plusieurs albums avant d’ avoir atteint la perfection . Pour Noel , la fin du groupe sera magistrale ou dramatique , ne précisant pas vraiment pourquoi , et dans quelles conditions .

Ce qui est clair en tout cas est que l’ on s’ engage dans le dernier volet de la carrière du groupe , évinçant définitivement les frasques du passé , les drogues , les conflits fratricides .L’Oasis nouvelle version est en passe de se relancer , pour renouer avec la gloire de 94/97 , stagner ou pour s’ effondrer totalement , l’ issue de la bataille « Heathen Chemistry » le révélera bientôt , en attendant , courez acheter l’ album et faites en bonne pub autour de vous car cet album est une perle après de multiples écoutes .

Devil R .