Les frères Gallagher ont arrêté les drogues et l’alcool. Ils se sont mariés, sont devenus pères et ont…divorcé dans la foulée. Après une période de sécheresse, Oasis revient avec un seul but en tête: RECUPERER SON TRÔNE.

En 1994, les frères Gallagher publient “Definitely Maybe”, premier album brillant et bruyant, sauvage mais dompté. Ce premier album, dont on rêve toute sa vie, que l’on refait mille fois dans sa tête, dans lequel on met tout son coeur, sa rage et ses espoirs, Oasis en fait un petit chef-d’oeuvre pop. Derrière l’évidence de ses singles, Supersonic ou Live Forever, “Definitely Maybe” provoque la renaissance de la pop anglaise. Mais quand tout le monde, y compris un Tony Blair tout fier, parle de Brit-Pop, eux préfèrent le mot ROCK: “le terme pop a été galvaudé”. Les frères Gallagher ont tout pour eux. La rébellion des Pistols, l’évidence mélodique des Beatles et l’arrogance des Stone Roses. S’ils sont à eux seuls un résumé de 30 ans de musique pop, à cela viennent se greffer les traditionnels ingrédients du cirque Rock’n’Roll, les disputes fraternelles, les femmes, les drogues et l’alcool.

“Normalement ça prend aux artistes 3 ou 4 disques pour arriver à la qualité de Definitely commente Noël. Nous, c’était notre premier disque. Pour moi, c’est un des plus brillant premiers albums de tous les temps. Compare avec les Beatles, Who, Sex Pistols, Stone Roses, Rolling Stones. Si tu prends leurs premiers disques, on est dans les meilleurs.” Mais Oasis ne s’est pas arrêté à ce magistral coup d’essai. D’annonces de séparation en derniers disques médiocres (qualitativement car quantativement Oasis a vendu plus de 34 millions d’albums), il a presque touché le fond. Il a fini par se caricaturer en des ballades pompeuses sans la grâce des Wonderwall ou Don’t Look Back In Anger.

En 1994, le succès britannique n’a pas longtemps suffi à Noël et Liam partis victorieusement à la conquête des States grâce au single Supersonic. Un an plus tard, Wonderwall en fait des superstars mondiales. Mais dès Be Here Now, l’énergie n’est plus au rendez-vous. P.Bonehead quitte le groupe et Noël commence à parler de la fin d’Oasis. Standing On The Shoulder Of Giants confirme que la magie les a abandonnés. Des colonnes musicales, ils passent à celles des faits divers ou à la rubrique people. Les 2 frères se marient. Liam avec l’actrice-chanteuse Patsy Kensit. Ils ont un enfant, Lenon Francis. Les noms “hommage” sont légion dans la famille puisque Liam s’appelle en fait William John Paul Gallagher. Papa Gallagher n’aimait pas Ringo et George? Noël épouse Meg Matthews, organisatrice de fête londoniennes (leur fille s’appelle Anaïs).

Depuis, ils ont tous 2 divorcé et, ‘lan dernier Noël quittait Oasis en pleine tournée à cause d’un coup d’gueule de trop de son soûlard de frère. Aujourd’hui, l’ambiance au sein du groupe semble s’être améliorée. C’est dans les locaux de Big Brother Records que nous avons rencontré Noël, véritable “cerveau” du groupe. Sur les murs, les disques d’or, dans les armoires, des récompenses en tout genre. Ont-ils rejoint les rangs des rockeurs riches mais en roue libre? Noël fier de ses réussites et sûr de son talent, nous a donné son avis sur la question en n’oubliant pas de ponctuer ses phrases de jolis noms d’oiseaux.

Aujourd’hui les groupes de rock à la mode s’appellent Black Rebel Motorcycle Club, The Hives, The White Stripes ou The Strokes, Oasis a-t-il encore sa place dans ce cercle fermé? Là est toute la question et la réponse tient en un 5° album, celui de la dernière chance. “Je n’entre en compétition avec personne, commente Noël, et surtout pas avec les Strokes. Ils ne rêvent que d’être des stars. Tu as vu, ils viennent de faire un clip en noir et blanc. Tu sais pourquoi? Parce qu’en couleur, ils ont l’air encore plus cons” Sur le fond, en presque 10 ans, rien n’a changé chez Oasis.

TM:Votre relation avec Liam semble s’améliorer?
Il a presque arrêté de boire. Quoi qu’on ait pu dire, j’ai toujours aimé mon frère. Je le déteste juste quand il est bourré. Quand il a bu, c’est un animal, un vrai con. Maintenant, il est plus souvent sobre, ça m’aide à le supporter.

NG:Dans le genre, c’est un champion mais vous aussi, vous êtes connu pour vos coups de gueule. Vous avez l’impression de devenir plus cool en vieillissant?
Je suis beaucoup plus tolérant qu’avant. Je ne dirais pas que je suis un sage, mais ça va mieux. Je suis plus relax, patient, je suis plus heureux aussi. Le fait d’avoir un enfant a été important. J’ai arrêté les drogues, l’alcool et je ne cours plus autant au cul des filles. Les drogues et les femmes, c’est génial, mais les mauvaises drogues et les mauvaises femmes sont dangereuses.

TM:Est-ce que vous considérez ce nouveau disque comme votre dernière chance?
NG:Je n’ai rien à prouver à personne et je me fous totalement de ce que le monde pense de nous. Quand je réécoute Heathen Chemistry, je le trouve brillant. Je sais par expérience que lorsque j’aime quelque chose, des millions de personnes vont également aimer. Cette fois, la magie était là et l’enthousiasme aussi. Les chansons étaient belles, tout le monde était de bonne humeur. Si je n’aimais pas ce disque, je te le dirais. Je suis honnête et je te dis qu’il est brillant. Qu’on en vende 10 millions ou 200.000, ce n’est pas important.

TM:Et honnêtement, que pensez-vous des deux derniers albums?
NG:Parfois faire son mieux n’est pas assez. Je déteste Be Here Now. C’est de la merde. Sur Standing On The Shoulders Of Giants, il y a des choses pas mal mais il y a aussi le pire, notamment Little James. Une horreur. Cette chanson n’est pas mauvaise parce que c’est Liam qui l’a écrite, elle est moche, un point c’est tout. Cette fois, il a écrit 3 chansons et elles sont parmi les plus belles de l’album. Songbird est ma préférée.

TM:On a ici affaire à un Oasis nouvelle version avec Andy Bell et Gem Archer. Qu’est-ce que ça change en pratique?
NG:On est encore meilleurs. Non seulement c’est le meilleur line up qu’Oasis ait jamais connu mais c’est aussi le meilleur groupe dans ce putain de monde. Si tu retires Liam et que tu ne gardes que les musiciens, on est déjà les meilleurs rockeurs du monde. Mais si ce connard se pointe et décide de chanter quelques chansons avec nous, alors là, on est loin devant et, surtout, on est peut-être les plus grands de tous les temps. Tu connais un groupe qui fait bouger une foule comme nous? Personne n’y parvient. Tu sais pourquoi? Parce qu’on est honnêtes. Notre honnêteté nous vaut la confiance de nos fans. Je les respecte pour acheter mes disques mais je ne vais pas me gâcher la vie pour eux. Je ne suis pas comme tous ces cons qui s’emmerdent mais restent sur scène pour gagner encore plus d’argent. Si je ne m’amuse plus, je sors de scène, c’est tout. Tu connais un autre groupe qui réagit comme ça? Moi, non. Je crois que nos fans comprennent et respectent cette façon d’être.

TM:Oasis a vendu 34 millions de disques. Avez-vous l’impression de faire de la musique pour les masses?
NG:Absolument. On veut que les gens viennent et écoutent, c’est une invitation. Un groupe comme Radiohead, c’est tout le contraire. Ils ne veulent pas que les gens comme moi aiment leur musique. Ne faites pas de vidéo, ne faites pas de photos, ne m’interviwez pas. Je ne veuw parler à personne. Pourquoi être dans un putain groupe alors? Ca m’échappe. Oasis, c’est un livre ouvert et tout le monde est invité.

TM:Quand vous regardez en arrière, ces 10 années chaotiques, qu’en pensez-vous?
NG:Il n’y a que la musique qui compte à mes yeux. Je pense avoir écrit à peu près 16 classiques absolus. Des classiques qui résisteront au temps. Avant ce disque, il y en avait 12 mais sur Heathen Chemistry, j’en ai signé 4 autres: The Hindu Times, She’s Love, Stop Crying Your Heart Out et Little by Little. Toutes ces chansons sont le centre de ma vi
e. L’autre chose que je retiens de ces 10 ans est la naissance de ma fille.

TM:Qu’allez-vous lui dire quand elle vous demandera de rester à la maison plutôt que de partir en tournée?
NG:Je lui dirai de venir sur la route avec nous. Et puis, je lui expliquerai que j’ai ma vie. Ce n’est pas que ma vie soit plus importante que celle de ma fille, loin de là même, mais c’est ma vie. Un point c’est tout. Et elle doit se faire à ma vie et pas le contraire parce que je suis plus vieux. Je suis son père et j’étais là le premier, alors tu te mets dans la file, c’est tout.

TM:Est-ce que Heathen Chemistry est un album de divorce?
NG:Non. Les femmes ne méritent pas qu’on leur consacre un disque. Et puis, qui s’inquiète encore de ce que les femmes pensent? Elles sont stupides et égoïstes. Elles empêchent les hommes de créer. Elles donnent la vie mais pas grand-chose d’autre. Les femmes sont agressives et sectaires mais en fin de compte, je les aime vraiment. Je ne crois plus en l’amour. Je donne un exemple. Quand les Beatles ont chanté All You Need Is Love, ils avaient tort. Ils auraient dû dire All You Need Is Respect
L’amour est un mot trop facile. J’aime le Coca-Cola. J’aime ce pantalon. J’aime la bière. Mais est-ce que je respecte Coca-Cola? Non. Tout le monde aime le monde, tout le monde aime les animaux, tout le monde aime les enfants, mais est-ce que tout le monde les respecte? Non. L’amour, je m’en fous. Le respect, c’est ce que j’attends des gens.

Merci à Marcatchou