« Hold on , don’t be scared , you’ll never change what’s been and gone » , cela serait-il des mots écrits par noel dans le but de s’ excuser des médiocres performances du groupe ces dernières années , marquant un retour à leur top ?
Depuis « champagne supernova » , Oasis n’ avait plus écrit un tel classique , une telle chanson anthémique et l’ avait si bien montré de manière authentique . Cinq minutes de mélodiques et suaves guitares , une performance vocale magnifique de Liam dans un style rétro et le meilleur orchestre d’ accompagnement depuis « whatever » qui cette fois ne sombre pas dans un style pompeux et lourd qui avait escamoté les efforts précédents du groupe .
Sans doute des foules entières de fans ont délaissé leurs jours de « lads » derrière eux et les plus jeunes sont sans doute plus attirés par le « noisy rock » américain de nos jours , mais « stop crying yer heart out » démontre ce que « Hindu times » suggérait déjà : qu’ Oasis a retrouvé sa magie d’ antan .
Essayez de ne pas vous inquiéter : l’ étoile d’ Oasis brille de nouveau , pourquoi seraient-ils inquiets ?