Le retour !

Alors que Tony McCaroll, premier batteur viré du groupe en 1995, avait perdu son procés face à Oasis, il revient à la charge pour demander réparation.

En effet, selon lui, il avait signé un contrat de 5 albums, et le groupe lui devrait plus de 32 millions de dollars, au lieu des 900000 qu’il reçut en compensation.

Rappelons que Tony, en plus de jouer sur le mythique premier album du groupe, Definitely Maybe, fait également les parties de batteries du premier numéro 1 des mancuniens, Some Might Say.