GENEVE (Reuters) – La star de la pop britannique Robbie Williams a remporté son procès pour récupérer une adresse internet déposée abusivement, a-t-on appris lundi auprès de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

Robbie Williams, avait porté plainte auprès de l’agence des Nation Unies contre un Britannique, Howard Taylor de Southampton, arguant du fait que ce dernier n’avait pas le droit de détenir l’adresse www.robbiewilliams.info et qu’il l’utilisait de mauvaise foi.

Le site renvoyait en fait les internautes vers celui d’un autre groupe britannique, Oasis, dont le chanteur Liam Gallagher est l’un ennemis affichés de Robbie Williams.

Taylor, qui disait avoir l’intention de gérer un site de fan club non-officiel dédié à Robbie Williams, a déclaré avoir pensé que les anicroches entres les deux stars n’étaient qu’une invention médiatique et que “ceux qui savaient comprendraient l’humour” sous-tendant son initiative.

L’OMPI a tranché, statuant que le nom de domaine était trop proche des autres sites consacrés à Robbie Williams et que Taylor n’avait démontré aucune légitimité à l’utiliser. L’organisme a conclu à la mauvaise foi.

Howard Taylor devra donc restituer le droit de gestion du site à Robbie Williams.

Pour le moment http://www.robbiewilliams.info pointe sur le resultat d’une recherche Google. Mais Howard Taylor est toujours le propriétaire du nom de domaine.